15 juin 2012

Eh bien, ça y est: bye bye Blogger et avis à la population, cette page migre vers un Neverland tout beau tout neuf situé à http://captainbooks.fr/

13 juin 2012

Des enfants en âge maternel s’acclimatent au port du masque à gaz, dans une garderie de Liverpool au début de la Seconde Guerre. Ce triste spectacle fera dire à la romancière policière Margery Allingham qu’ils ressemblent ainsi à des « fœtus d’éléphant ».

Libellés :

12 juin 2012

Revenant de la Poste, je vois un gros bonhomme avec une grosse moustache roussâtre affreuse, les joues couperosées, la mine renfrognée, je me dis qu'il a la trogne d'un major anglais de l'armée des Indes (faisant le… poireau sur le trottoir). Comme pour renforcer le cliché, il porte alors un moignon de cigare à sa bouche. Son épouse sort de la pharmacie... et lui parle en anglais. L'univers d'Agatha Christie me poursuit..

Libellés :

10 juin 2012

Cher monsieur Blogger,

Pourquoi tu as changé l'interface, dis? Voilà une stratégie qui relève d'un diction anglais: "il ne faut pas réparer ce qui n'est pas cassé". Après des années d'abandon complet de l'interface, en voici soudain une toute nouvelle toute pourrie. Eh bien, bravo: après 2249 billets sur cette page, un de tes plus vieux clients, blogueur depuis 2001, va donc migrer vers WordPress dans une semaine ou quinze jours, c'est tout ce que tu as gagné.

Libellés :

08 juin 2012

J'ai le net sentiment de moins m'épancher sur cette page, oui, je sais, honte à moi et tout ça. Mais franchement, entre la "nouvelle interface" de Blogger qui est juste toute pourrie (tout le monde glisse "juste" dans ces phrases, en ce moment) et me gâche donc passablement l'envie d'écrire, et le fait que je n'arrête pas une seconde… Hier par exemple fut un de ces jours infernaux où, alors que vous savez déjà que vous devez préparer trois dossiers de demande de subvention (dont un qui n'était pas prévu mais si, allez-y vite on va le faire passer) et relire un ouvrage entier, une bagatelle, un auteur vous demande d'urgence de lire et valider deux textes déjà lus et relus, le nouveau diffuseur veut la liste détaillée point par point de tous les ouvrages des Moutons électriques encore en exploitation en librairies (il y en a 84, découvre-je), où il faut relancer des auteurs pour obtenir les textes de 4e de couv parce que justement il faut faire ce week-end les fiches d'enregistrement diffusion, où le gérant vous envoie deux tonnes de chiffres et statistiques, où une dame sonne à la porte pour récupérer un manuscrit qu'on n'a jamais sollicité, où il faut facturer le mois de mai à l'ancien distributeur, où ce dernier vous expédie une de ces charmantes circulaires para-militaires dont il a désormais le secret (mais j'm'en fous), où la factrice sonne pour avoir une signature sur un bête courrier d'un vendeur suisse d'abonnements bibliothèques, où… enfin quoi, c'est un peu argh, quoi. Ah et n'oublions pas l'éditrice qui vous annonce tranquillement qu'elle a foutu à la poubelle deux de vos textes sans vous prévenir et sans concertation, mais qu'il faut relire tout le PDF de l'ouvrage là maintenant. Monde je te hais juste un peu, parfois, parce que je suis taquin.

J'aime bien l'expression de mon camarade Nikolavitch…
"Janséniste-punk".

Libellés :

05 juin 2012

Je viens de "bloquer" la mise en page de Hercule Poirot une vie, et l'ouvrage fera donc 416 pages. Un tout petit peu moins que notre Sherlock Holmes une vie, mais ce n'est quand même pas mal… Avec comme dans Arsène Lupin une vie, deux cahiers d'iconographie sur papier couché, de 16 pages chacun. Parution octobre, c'est le troisième volume de la Bibliothèque rouge relookée & (profondément) réécrite et il s'agit d'une nouvelle collaboration avec Xavier Mauméjean, le sage de Valenciennes.

Et en parlant de Holmes, on trouve > ici < à écouter mes propos sur Conan Doyle & Sherlock Holmes, en préambule de la Comédie du Livre de Montpellier, c'était le 3 avril dernier.


Libellés :

01 juin 2012

Euphorique d'avoir terminé la bio d'Hercule Poirot, hier soir je me suis rendu à un petit concert de folk, et ce fut un joli moment de grâce et de convivialité, avec la chanteuse Sylvie Berger dite la Bergère et l'accordéoniste Emmanuel Pariselle. Merci à eux.


(et mon camarade Olivier insiste pour que je dise qu'on se fait la bise, avec Sylvie)

Libellés :

30 mai 2012

C'est ce que l'on appelle une édition augmentée et réécrite: la première bio d'Hercule Poirot que j'avais fait avec le professeur Mauméjean (parue fin 2006 et promptement épuisée) pesait 245 000 signes. La nouvelle, que nous achevons cette semaine, pèse plus de 600 000 signes. We aim to please, sir.

Libellés :